Publié par : vuedutoit | mars 24, 2008

Une session parlementaire prometteuse

Après quelques semaines d’interruption, la session parlementaire reprend ses droits cette semaine, à commencer par la fameuse séance des questions au gouvernement. Les débats promettent d’être houleux…

A droite, une UMP sonnée par des élections perdues, à la recherche d’une accélération du rythme des réformes, soucieuse d’en démontrer les bénéfices et résultats à une opinion publique et à un électorat UMP qui doutent.  

A gauche, un PS auréolé de son statut de premier parti de France après des municipales largement remportées, soucieux de démontrer sa crédibilité au-delà du plan local, qui cherchera à faire du Parlement un tremplin d’expression et de lisibilité.

Enfin, au centre, un MODEM totalement décrédibilisé, en panne de stratégie, et dont l’enjeu sera d’émerger pour renaître.

Le débat promet d’être houleux, espérons qu’il sera éclairant.

Publié par : vuedutoit | mars 24, 2008

Jo de Pékin : la diplomatie française en question

Après avoir violemment réprimé , une fois de plus, les revendications d’autonomie tibétaines, les autorités chinoises ont fermé Jeudi dernier de nouveaux espoirs de négociation avec le Dalaï Lama : « La diplomatie chinoise a exclu jeudi toute entrevue prochaine entre le président chinois et le Prix Nobel tibétain, invariablement accusé de séparatisme et de double langage » (Le Figaro, 20 Mars 2008). La diplomatie chinoise, dont on pouvait espérer quelques signes d’ouverture à l’occasion des Jeux de Pékin, s’enferme.

Où en est la diplomatie française ? Interpelé hier si justement par Jack Lang au Grand Rendez vous Europe 1 – TV 5, Bernard Kouchner n’a pas, pour l’heure, exprimé la position officielle de la France, et l’on ne peut que déplorer la timide et tardive prise de parole du président Sarkozy, qui  « appelle à la retenue et à la fin des violences par le dialogue au Tibet » (Le Monde, 24 Mars).

Pourtant, les exactions intolérables de la Chine appellent une réponse autrement plus forte de la communauté internationale toute entière. Le jour où se profilera une vraie menace de boycott de ces Jeux, le jour où les grandes diplomaties, unies, se résoudront à s’absenter de la cérémonie d’ouverture, le jour où les délégations sportives revêtiront un brassard en signe de solidarité avec le peuple tibétain, le jour où les médias s’abstiendront de diffuser la cérémonie de clôture, où les nations décideront de s’en absenter, alors les Droits de l’Homme auront repris le dessus sur l’exaction, les valeurs sur le silence, la fermeté sur les discours mous. Les mois qui nous séparent des JO seront décisifs. Observons, manifestons et protestons.

Publié par : vuedutoit | mars 17, 2008

municipales 2008 : quel bilan

Une fois n’est pas coutume, les sondages ne seront pas la première victime des élections municipales 2008. De fait, les résultats ont été conformes à ce qu’on en attendait.

Un avertissement au gouvernement, un rééquilibrage assez significatif du rapport droite gauche, un échec sévère pour le MODEM et sa stratégie d’alliances, un front national et un parti communiste qui s’effondrent : tels sont les 4 enseignements clé de ce scrutin.

Pour autant, chacune des forces politiques en présence ne manquera pas, dans les prochains jours, de dresser le bilan et les perspectives d’un tel scrutin

Pour le gouvernement, l’enjeu est double. Sur le fond, produire des résultats concrets, à travers une accélération du rythme des réformes et un rapprochement entre le gouvernement et les parlementaires UMP. François Fillon et ses ministres l’ont promis hier : le gouvernement n’infléchira pas sa lettre de mission. Sur la forme, les changements devraient concerner le président. A la recherche d’une nouvelle image, celui ci devrait changer de style, institutionnaliser et présidentialiser davantage son image. Le calendrier européen (présidence française) et l’actualité nationale l’y aideront. Le remaniement de son staff élyséen en constitue déjà l’illustration.

Le Parti Socialiste, auréolé du statut de nouveau premier parti de France, va à présent tenter un exercice difficile : celui de transformer ce succès local en crédibilité nationale. Se doter d’un projet, préparer son prochain congrès, se trouver un nouveau leader, régler la difficile question des alliances, s’opposer de manière constructive en montrant qu’il offre une vraie alternative, tels sont les challenges qu’il devra relever pour se donner les chances d’émerger, de persuader et de transformer l’essai dans 4 ans.

Le MODEM est quant à lui dans une situation catastrophique. Il n’a pas su transformer le succès des présidentielles, ni lors des élections législatives, ni aux municipales. Seul au milieu du gué, il n’a pas su se doter d’une stratégie électorale claire, se désistant ici pour la gauche, là pour la droite. Pour retrouver une crédibilité, il devra peut être choisir son camp, plutôt que choisir le nulle part, se doter d’une stratégie d’alliance claire, et peut être faire le choix de la social démocratie avec une partie du PS. 

Les prochains mois seront décisifs et passionnants…

Publié par : vuedutoit | mars 16, 2008

La stratégie politique du MODEM en question

Après avoir revendiqué l’indépendance-autonomie pendant la campagne présidentielle – pas de rapprochement avec l’UMP ni avec le PS – le MODEM semble avoir infléchi de manière radicale sa stratégie politique à l’occasion des élections municipales, en cherchant ici le rapprochement avec le PS, là en soutenant une liste UMP, ailleurs – et de manière très anecdotique-une liste PC !

Cela pose certainement question sur la cohérence de sa stratégie politique et de sa vision, et donc sur sa crédibilité. Pour autant, n’y a-t-il pas de place en France, comme dans d’autres grandes démocraties européennes, pour une vraie social démocratie rassemblant une partie du PS et une grande partie du MODEM ?  

Ces élections municipales marqueraient-elles le début d’une recomposition de l’échiquier politique français à 4 ans des élections présidentielles, avec un PS dont l’avenir national reposera sur un nouveau leaderhip, sur un vrai projet de société, et sur le choix d’ alliances claires – à sa gauche ou à sa droite -, un MODEM à la recherche de légitimité après des législatives (et peut-être des municipales) en demi teinte, et une UMP à la recherche d’un nouveau contrat de confiance ? Les jeux sont ouverts.

Publié par : vuedutoit | mars 15, 2008

Les conséquences des municipales 2008

Dans un passionnant article du Monde daté du 14 Mars 2008, Philippe Ridet analyse les conséquences des municipales, et échafaude quelques scenarii

Si les élections devaient se traduire par un revers pour la majorité, Nicolas Sarkozy serait contraint de changer de style, en présidentialisant davantage son image , tout en confirmant le cap sur le fond : celui d’une accélération du rythme des réformes. Il sera aidé par un calendrier français (mise en chantier de la réforme des institutions) et européen favorables (présidence de l’union européenne au second semestre)

 Une métamorphose se prépare peut-être, qui ne manquera pas de faire l’objet de plus vives attentions.

Publié par : vuedutoit | mars 14, 2008

Le pouvoir d’achat mine le moral des ménages

Elu sur une promesse forte, celle d’être le président du pouvoir d’achat, Nicolas Sarkozy semble tarder à tenir ses promesses. Selon le dernier indicateur résumé d’opinion des ménages de l’INSEE, le moral des ménages est, en données corrigées des variations saisonnières, au plus bas en Février 2008 avec (devinez quoi) : le pouvoir d’achat comme principal motif d’inquiétude.

On aurait tort de minimiser l’impact de ces peurs sur l’économie. Parce qu’un ménage inquiet modifie fortement ses comportements d’achats et sa consommation, arbitre davantage ses dépenses, comprime ses budgets alimentaires, sans renoncer s’accorder de vrais moments de plaisir, les marques nationales de l’industrie agro-alimentaire seront plus que jamais contraintes de justifier leurs écarts de prix, en valorisant leur image, en innovant, en développant leurs gammes.

A la recherche d’une image prix, les distributeurs devraient quant à eux développer leurs marques propres, générateurs de marges et d’image : de quoi raviver la concurrence frontale entre les deux meilleurs ennemis des Grandes et Moyennes Surfaces.

Enfin, les nouveaux comportements medias (fragmentation des audiences, explosion numérique, développement du podcasting, développement de nouveaux modes de communication entre consommateurs/social media), et les menaces qui plannent sur la réduction de l’espace publicitaire (suppression des écrans à France Télévision, menaces d’interdiction de communiquer sur les écrans en journée) amèneront les annonceurs à créer et tisser des liens plus étroits avec – et surtout entre – consommateurs . Un  rééquilibrage des budgets medias et hors medias devrait faire son apparition, un développement significatif du social media s’annonce, la Grande consommation est à l’aube de discontinuités stratégiques majeures. A suivre…

Publié par : vuedutoit | mars 12, 2008

Bonjour !

Bonjour et bienvenue sur Vue du Toit, que j’inaugure tout juste aujourd’hui

J’ai conçu ce blog comme une plateforme pour proposer, et partager, un regard sur l’actualité politique, économique, et sociale. Si vous êtes, vous aussi, passionné par cette actualité, je serai heureux de débattre avec vous.

Alors à très bientôt pour échanger

Catégories